Bandeau
Education au Développement Durable - Lyon
Education au Développement Durable

Académie de Lyon

logo article ou rubrique
Comment aborder la notion de biodiversité à partir de notre alimentation ?
Article mis en ligne le 15 mars 2021
dernière modification le 14 mars 2021

par Valentin MARTIN

Carrés de jardins

Par Nadine Ferapie (SVT), Florence Nocquet (PSE), Stephane Horard (SVT), Franck Cazorla (PLP, SEGPA, Isabelle Hanicotte (SVT), Christelle Stéfanelli (SVT), Julien Charra (SVT), Delphine Le-Huu (SPC) encadrés par Julien Charra, formateur du groupe.

Notre projet

Création de carrés de jardins, en bois, planches de coffrage non traitées, adaptables sur tous types de sols même imperméables (béton, goudron, ...)

Développer et étudier la biodiversité et ses bienfaits dans l’alimentation des humains en lien avec l’agroécologie.

Pour qui ?

Pour tous les élèves quel que soit le niveau.

Nos objectifs

Faire prendre conscience aux élèves que selon le mode d’agriculture utilisé, l’impact sur la biodiversité peut être modifié, ainsi que le rendement.

Prendre conscience du chemin de la graine à l’assiette et de la saisonnalité des produits.

Lutte contre le décrochage scolaire et inclusion de profils particuliers.

Amélioration du cadre de vie, sentiment d’appartenance à une communauté.

Contraintes freins et leviers

Quelle autorisation pour consommer nos produits ? (signature de décharge) Impossible en direct dans l’établissement.

Entretien des carrés pendant les vacances ? Arrosage par les résidents en contrepartie d’un libre service.

Financement. Dossier métropole ou CD (collège) ou Région (lycées).

Bref descriptif

Carrés en bois de coffrage non traité, avec un feutre posé sur le fond pour retenir la terre.

Plantation de variétés anciennes avec association de légumes entre eux et avec des fleurs.

La permaculture permet d’augmenter les espèces potagères et la densité, de développer un équilibre de l’écosystème.

Carré à thème ? Aromatiques, potagers, médicinales, comestibles sauvages, ...

Cahier des charges

Carré de 2 x 2 m, 0,25 m de hauteur.

Lieu : sur un bord de cour ou sur espace vert.

Apporter de la terre, du broyat, de la paille, des feuilles, des vers de terre, le compost (de l’établissement).

Graines de variétés anciennes et hybrides (pour comparaison).

Associations végétales, rôles des légumineuses, plantes pollinisatrices (fleurs), mycorhizes.

Enseignements/Ancrages disciplinaires/disciplines concernées (comment ? Point de programmes)

SVT : Cycle 3, cycle 4 , reproduction, nutrition , ...

SPC : Intrans, chimie du jardin, dégradation des molécules, changement d’état de l’eau, ...

techno : arrosage par programmateur.

Latin, nom des plantes.

Français : dictons liés aux jardins

Maths : calculs d’aires, volumes

Compétences travaillées :

Compétences disciplinaires

Citoyenneté et DD

Travail en équipe et autonomie

Méthode expérimentale 

Démarche scientifique

Lien avec les ODD :

2 ; 3 ; 6 ; 11 ; 12 ; 13 ; 15 ; 17

Piliers du DD concernés (comment le rendre explicite) :

Social : inclusion des profils particuliers, chantier d’insertion, le jardin comme vecteur d’intégration des différents profils. Nourrir les humains.

Économique : Rendement, production agricole

Environnemental : protection des écosystèmes et biodiversité.

Parcours de l’élève :

Citoyenneté

Santé : bienfaits de la consommation des légumes, moins d’écrans, activité physique, hygiène de vie, ...

Avenir : découverte de métiers liés à l’agriculture ou à la recherche en agronomie.

Quelle continuité pédagogique ? :

S’adapte à tous les niveaux, favorise donc le lien entre établissement.

Nos partenaires 

Grainothèque

Établissements de proximité SEGPA, lycée agricole, lycée professionnel, inter-cycle

FNE ou autre association.

Légumerie (association de jardins partagés, Lyon)

Ressources

Eco-volontaires-délégués,

Don de graines

professeurs, parents

Nos besoins

Création de club ou atelier nature (décharge ou des heures rémunérées, DHG, HSE, IMP)

Mise en œuvre pratique

Les référents EDD avec d’autres personnels (agent technique, intendant, ...), toute l’année.

Les élèves et eco volontaires/délégués mettent en place le projet, le conçoivent, le montent, l’entretiennent et communiquent. Tous les élèves peuvent l’utiliser.

Communication : sur l’ENT, affichage, portes-ouvertes, ...

Valorisation : Vitrine de l’établissement, article de presse, inauguration, concours de (la plus grosse courge) ...

École verte

Quels besoins de formation pour aller plus loin ?

Formation en agroécologie du personnel

Formation au compostage