Bandeau
Education au Développement Durable - Lyon
Education au Développement Durable

Académie de Lyon

logo article ou rubrique
Confinement, pollution de l’air et santé
Article mis en ligne le 8 avril 2020
dernière modification le 21 avril 2020

par ecognard, Anthony CHARLES, Valentin MARTIN

Confinement, pollution de l’air et santé

Il est des évidences que l’on oublie souvent.

Parmi celle-ci, à chaque instant, nous respirons.
Ainsi, partout, tout le temps, nous sommes connectés à l’air... mais connaissons-nous vraiment l’air que nous respirons ?

En moyenne, nous effectuons 23 000 cycles respiratoires par jour soit de l’ordre de 15 000 litres d’air échangés. Parce qu’une bonne qualité de l’air sur un territoire, dans une ville ou dans une maison c’est une chance en plus d’améliorer sa santé et son bien-être, aborder ce thème avec les élèves est crucial.

Le confinement qui s’impose à nous est l’occasion de réfléchir et de faire réfléchir sur l’impact de notre espèce sur la qualité de l’air et ses conséquences sur la santé.

En quelques jours de confinement, les mesures objectives comme de nombreuses observations parfois empiriques ont mis en évidence une amélioration de la qualité de l’air.

Dans la Note d’orientation et de propositions pour le renforcement des enseignements relatifs au changement climatique, à la biodiversité et au développement durable, de décembre 2019, L’air est un des cinq fils vert pour l’enseignement.

De l’école au lycée, observations, notions, connaissances se conjuguent afin :
« qu’au terme de la scolarité obligatoire, un élève [possède] les connaissances indispensables pour comprendre le réchauffement climatique, la destruction accélérée des écosystèmes naturels, et prendre la mesure des risques qui en découlent pour les sociétés humaines »

Alors que chaque enseignant redouble d’efforts, d’adaptation, d’innovation, pour assurer la continuité pédagogique, il est amené a intégrer d’une façon explicite le développement durable dans sa démarche. Certes, dans l’urgence, avec force tâtonnements lesquels ne demandent qu’à mûrir pour " s’intégrer pleinement dans les enseignements tout au long de la scolarité."

Chacun peut bien sûr s’emparer de cette question dans sa propre discipline mais faire travailler les élèves sur ce thème, c’est aussi et surtout aborder de manière transversale les notions qui s’y rapportent.
Des projets interdisciplinaires ou pluridisciplinaires peuvent émerger et être un appui indéniable pour construire les compétences communes tant au collège qu’au lycée (général, technologique, professionnel) :

  • Mobiliser ses connaissances pour comprendre des questions liées à l’environnement et au développement durable
  • Mener une démarche scientifique ou technologique, résoudre des problèmes
  • Concevoir, planifier et réaliser une expérience
  • Comprendre le lien entre les phénomènes naturels et le langage mathématique
  • Analyser et comprendre les organisations humaines et les représentations du monde
  • Faire preuve d’initiative : s’intégrer et coopérer dans un projet collectif
  • Rechercher, trier, extraire et organiser l’information
  • Rechercher, exploiter et mettre en relation des données
  • Se constituer des outils de travail personnel et mettre en place des stratégies pour comprendre et apprendre
  • S’initier aux langages des médias
  • Être capable d’attitude critique face aux ressources documentaires
  • Mobiliser des outils numériques pour apprendre, échanger, communiquer
  • Utiliser l’outil informatique pour présenter un travail
  • S’approprier un environnement numérique de travail : accéder à des logiciels et à des documents disponibles
  • Traduire des données sous forme de schéma fonctionnel, de carte mentale, de schéma bilan
  • S’exprimer à l’oral : développer de façon suivie un propos sur un sujet déterminé
  • Comprendre la règle et le droit
  • Relier certaines règles et consignes aux connaissances
  • Exercer son esprit critique, faire preuve de réflexion et de discernement
  • Comprendre qu’un effet peut avoir plusieurs causes
  • Être conscient de sa responsabilité face à l’environnement, la santé, le monde vivant
  • Mettre en pratique des comportements simples respectueux des autres, de l’environnement, de sa santé.

Quelques questions soulevées par ce thème

  • Comment évalue-t-on la qualité de l’air ?
  • Quels sont les polluants atmosphériques ? Comment sont-ils mesurés ?
  • Quelles sont les origines possibles des polluants ?
  • Quels sont les effets néfastes des polluants atmosphériques sur la santé ?
  • Le confinement a-t-il un impact sur la qualité de l’air extérieur ? de l’air intérieur ?
  • Comment utiliser des outils mathématiques et les TICE pour rendre compte de l’évolution de concentration en polluants sur un certain laps de temps ?
  • Comment faire construire un récit, un carnet de bord sur le thème du confinement ?
  • Que faire en cas d’alertes pollutions ?
  • Comment les PPMS prennent-ils en compte les risques majeurs pollutions atmosphériques ?
  • Comment allier « habiter l’espace » et qualité de l’air ?
  • Quels sont les liens historiques et économiques entre industrialisation et évolution de la pollution ?
  • Comment remédier aux limites du marché pour tenir compte de la pollution ?
  • Comment allier pratiques sportives et risques de pollution ?
  • Les systèmes de prise en compte des risques de pollutions atmosphériques sont-ils identiques à l’étranger ?

Des ressources déjà construites pour mener à bien un projet

Plateforme OMER7-A
OMER7-A (Outil nuMErique des Sciences de l’Environnement Terrestre sur le thème de l’Atmosphère) est un outil pédagogique numérique accessible en ligne qui permet d’étudier la pollution atmosphérique, ses causes et ses conséquences. Il a été réalisé par différents chercheurs et professeurs de l’Université de Toulouse et du CNES de Toulouse. L’objectif de cet outil pédagogique est de donner un aperçu global des mécanismes qui gouvernent la composition de l’atmosphère, de son évolution sous l’action de l’homme, et des conséquences de cette évolution avec les impacts environnementaux associés.

Tutoriel de prise en main d’OMER7-A
Réalisé par Alain Jeanneaux, professeur de SPC, IFE/ENS de Lyon.

Mallette OMER7-A : Des fiches synthétiques sur les effets des polluants sur la santé.
L’air que nous respirons peut contenir des centaines de polluants, préjudiciables pour notre santé, sous forme gazeuse, liquide ou solide.
Les polluants tels que SO2, HAP, métaux lourds, oxydes d’azote, radon, CO, O3, amiante, COV et formaldéhydes, polluants allergéniques, sont considérés comme des indicateurs de la pollution de l’air, nuisibles pour la santé.
Ils font donc l’objet d’une réglementation.
Il faut distinguer les épisodes de pollution intense et de courte durée, des effets chroniques liés à la pollution atmosphérique.
Selon, l’OMS la maladie chronique est « un problème de santé qui nécessite une prise en charge sur une période de plusieurs années ou plusieurs décennies ».
Existent en fiches résumées et en fiches complètes.

Liens vers les tableurs NO2, PM2.5 et PM10 en 2015 et 2020.
Comparaison de la pollution au NO2 et aux particules fines (PM2.5 et PM10) dans plusieurs stations en région AURA sur 2 périodes de temps équivalentes en 2015 et 2020 comprenant la période actuelle de confinement : Tableaux de données issues d’Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes et graphiques associés. Réalisé par Anthony Charles, professeur de SVT.

Évaluation de l’impact des premiers jours de confinement sur la qualité de l’air en AURA Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes.
L’observatoire régional de la surveillance de la qualité de l’air, a évalué l’impact des premières journées de confinement mises en place dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19 et des directives sanitaires imposées par le Gouvernement.
Bilan provisoire du confinement.

Confinement : respire-t-on mieux en AURA ?
Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes, l’observatoire régional de la surveillance de la qualité de l’air, a évalué l’impact des premières journées de confinement mises en place dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19 et des directives sanitaires imposées par le Gouvernement. Communiqué de presse.

Recommandations sanitaires en cas d’épisodes de pollution.

Rappel du cadre légal et recommandations sanitaires en cas d’épisodes de pollution.

Quelques pistes supplémentaires à explorer.

Atmo AURA : coronavirus, quelles sont les conséquences directes et indirectes sur la qualité de l’air.
La période est complexe, pour tous, sur le plan économique, politique, sanitaire évidemment, mais peut-être que l’environnement pourrait tirer parti de la situation…

Atmo AURA : Devenir incollable sur la qualité de l’air.
Du MOOC à l’expérience-ludique pour les plus petits : grâce aux différents filtres vous pourrez sélectionner le support qui vous correspond : tranche d’âge (cycles scolaires, éducateurs, enseignants, grand public), type d’outils (expo, animations, infographie, jeux, site interactif, vidéo), thématique, temps de réalisation de l’activité, tuteur de l’activité (animateur, enseignant, parent).

Atmo AURA : les polluants surveillés.
L’histoire de la surveillance des polluants en Rhône-Alpes a commencé il y a plus de 40 ans avec la mesure des concentrations d’acidité forte. Depuis, le spectre des polluants surveillés n’a cessé de s’élargir, conformément au renforcement préconisé par les directives européennes.

Outils pédagogiques ABC d’air.
Un site de la fédération Atmo France, réseau national des associations agréées de surveillance de la qualité de l’air.

Pollution de l’air : origines, situation et impacts.
Ministère de la transition écologique et solidaire. La qualité de l’air peut être modifiée par des polluants qui peuvent être d’origine naturelle ou d’origine anthropique, c’est-à-dire liés à l’activité humaine. La pollution de l’air a des effets sur la santé et l’environnement significatifs qui engendrent des coûts importants pour la société.

Journée santé environnement 2014 : l’air
FRAPNA Loire : Pollution de l’air, c’est quoi le problème ? Intervention de Michel Puech.