Bandeau
Education au Développement Durable - Lyon
Education au Développement Durable

Académie de Lyon

logo article ou rubrique
Camper le décor d’un "livret" biodiversité
Article mis en ligne le 16 avril 2020
dernière modification le 21 avril 2020

par ecognard

Camper le décor d’un "livret" biodiversité

Pour camper le sujet de ce « livret », en quelques lignes, il est difficile de sortir des généralités sur ce concept de biodiversité né il y a peu, soit dans les années 80. Le mot est attesté en 1988.

L’objectif n’est donc pas de faire de cette carte mentale, un recueil à la fois scientifique et exhaustif, qui serait inévitablement un labyrinthe inquiétant, mais plutôt, d’entrouvrir portes et fenêtres, donner la possibilité de picorer des informations, glaner des pistes de travaux, afin que chacun construise son cheminement, un cheminement ancré dans son territoire. ODD, programmes disciplinaires, approches transversales et pluri catégorielles, continuité pédagogique, ou parcours pédagogiques de l’élève tels les cailloux déposés par un petit Poucet, permettront alors à chacun de tracer sa route, véritable trame verte, bleue ou noire.
De fait, on ne saurait réduire l’approche de la biodiversité à l’Ecole à une stricte définition qui développerait peu ou prou les paliers ou niveau qui sont diversité des écosystèmes, diversité des espèces, diversité génétique.

Il me semble sinon plus facile au moins plus à propos d’esquisser quelques lignes de réflexion.
Peut-être devrait-on se limiter au fait qu’enseigner la notion de biodiversité est difficile et qu’il est diverses façons d’aborder le sujet selon que l’on est professeur de SVT, d’histoire, de français ou de philosophie. Chacun ayant une entrée, non militante bien sûr, pour apporter des connaissances scientifiques, spécifiques à son domaine, mais aussi éprouver et impulser, accompagné, la volonté d’agir, voire le devoir d’agir, et d’envisager ainsi la dimension citoyenne de l’engagement.

Biodiversité ? Au-delà du constat de sa dégradation, des comptages que l’on fait, de son effondrement que l’on constate, le sujet n’est pas strictement environnemental. Pas plus qu’il s’agisse de protéger la planète, Il convient bel et bien d’aider à l’élaboration de réponses concrètes à la hauteur des risques et des enjeux vitaux pour l’humanité. Des Réponses pour s’engager dans l’évolution de la société, former les acteurs de la transition, sociale, écologique économique et civique.

Ainsi, l’étude de la biodiversité, sa protection, son évolution, sont pour nous aujourd’hui des enjeux pédagogiques afin de donner certes des clés de connaissance et de compréhension mais aussi des clés pour l’action et la prise de décision.
Il nous faut l’aborder par une approche croisée et pluridisciplinaire qui sont indispensables dans un contexte de transition écologique, une transformation incontournable.

Bien sûr, il est difficile de dissocier la question de la biodiversité du dérèglement climatique : les deux problèmes étant intimement liés, ils participent à une même crise majeure, dans une crise planétaire.
Il est primordial de limiter le réchauffement climatique, de maintenir le réchauffement global à un niveau supportable, pour nos sociétés comme pour tout être vivant, comme pour le vivant.

A nous d’impulser, de faire vivre des valeurs de solidarité, de responsabilité du vivant.

L’engagement dans l’EDD, la démarche E3D, sont des engagements positifs et constructifs.
Chaque projet, chaque action, aussi modeste puisse-t-il nous paraître participe à la transformation de la société, permet de percevoir l’interdépendance dans les sociétés humaines, mais aussi avec les écosystèmes.
Sans leur équilibre, nous sommes vulnérables. S’il faut penser la biodiversité, il faut être avec elle, le faire pour elle. Il faut repenser certains préjugés dont celui de « nuisibles », celui de « de mauvaises herbes » par exemple. Il est indispensable en outre de ne pas oublier les services rendus par la biodiversité. Comme, ils sont souvent comptables, ils induisent des arguments fédérateurs.

Par ailleurs, à l’heure, où tout le monde « agit plus vert, » il nous faut redoubler de vigilance et exercer d’autant plus l’esprit critique de nos élèves. Le choix de nos partenaires est crucial.

De nombreux enseignants, de nombreuses équipes et établissement sont d’ores et déjà pleinement engagés dans la démarche E3D et pleinement conscients des enjeux.
Ils ont développés des projets souvent exemplaires en passant par les nichoirs, les hôtels à insectes, les gîtes à chauvesouris, les « écureuiloduc… »
Nous espérons que ce livret devienne une carte au trésor, un espace de remue-méninges, un sentier pour faire un pas de plus, renforcer vos actions, renforcer nos liens. Nous espérons qu’il favorise une mise en synergie pour envisager des actions nouvelles autant que faire se peut, des actions réalistes, et réalisables, efficaces et concrètes, mais encore motivantes et agréables. Et cela en dépassant l’action, en envisageant les questions à se poser, la plus-value pour les élèves au moment où ils se mobilisent pour le climat.

Eliane Cognard. Chargée de mission EDD SI

Lien vers le livret BIODIVERSITE